Définition et présentation des particularités.

L’Hypnose Humaniste se définit comme le mariage de l’hypnose et de la psychothérapie.  Elle se situe entre la psychologie traditionnelle et l’Hypnose Ericksonienne, entre le manque d’actions concrètes du juste « comprendre » qui gêne certains et la mécanique hypnotique sans compréhension profonde qui en dérangent d’autres.

L’Hypnose Humaniste se distingue ainsi des autres formes d’hypnose par l’état modifié de conscience qu’elle engendre. Il ne s’agit plus d’un état pouvant ressembler au sommeil mais au contraire d’un état de conscience augmentée, en ouverture, qui gomme la fracture naturelle entre conscient et inconscient. La personne prend comme une « nouvelle conscience » de ce qui se passe en elle, de ce qui ne va pas. Elle le décrit au thérapeute qui la guide pour y remédier par elle-même, avec un langage direct, grâce à un travail sur l’inconscient par le biais de la CONSCIENCE. La personne reprend le contrôle de sa vie en agissant sur elle-même par elle-même.

Cette Conscience avec un C est bien réelle : c’est elle qui vous permet de savoir que vous rêvez, la nuit, alors que votre esprit conscient est endormi. C’est encore elle, en hypnose traditionnelle, qui vous permet de « savoir » que vous êtes en état d’hypnose, alors que vous êtes bien en transe…


L’Hypnose Humaniste invite à une meilleure connaissance de Soi, elle permet à la personne de « grandir » par un travail en toute conscience sur sa problématique. Elle s’intéresse à la personne dans sa globalité, corps et esprit confondus : sa place dans la société, la dynamique de son environnement, ses croyances… Cette spécificité en fait un outil de changement puissant : guérir un simple bobo, améliorer un comportement, traiter l’Inconscient en profondeur, prendre conscience du sens des choses de sa vie ou s’éveiller à soi-même…
On ne sort pas d’une séance d’Hypnose Humaniste comme on y est entré, il y a un avant et un après, comme une compréhension différente des choses et de soi qui enclenche ce « je ne sais quoi » de si précieux.

 

Associée à la Thérapie Symbolique Avancée (TSA) l’Hypnose Humaniste, permet d’accéder à votre esprit profond, en toute conscience. La TSA se base sur les écrits de Carl Gustav Jung. Elle permet un travail sur les blessures profondes et existentielles. La Thérapie Symbolique Avancée (TSA) tient comme objectif de « faciliter la communication » entre notre conscient et notre inconscient dans le but de redonner une direction à notre existence, grâce à un travail basé sur les symboles et les archétypes.

La TSA est particulièrement efficace dans les cas de problèmes existentiels, plus « psychologiques », et est très efficace dans le cadre d’une thérapie de couple. En effet, la profondeur du travail en TSA permet une libération de notre esprit profond et une reconnexion salutaire avec qui nous sommes vraiment.

 

 

La Conscience, présentation et caractéristiques.

La Conscience est le principe créateur de tout,  bien  des  appellations  existent  pour  la nommer. Tantôt philosophique (le monde des idées de Platon) tantôt scientifique (l’Ether de Newton) ou religieuse (l’âme immortelle), tous ses savants ont déduit ou découvert l’existence inévitable d’un champ unificateur fondamental.

 

Plus étudié par la physique que la psychologie, le principe qu’un champ statique, contenant les données sur tous les possibles, sur toutes les informations à l’origine de tout ce qui existe, est universel.

 

 

Les caractéristiques de la Conscience :

 

Faite d’information pure au sens mathématique, sans énergie ni masse, la Conscience est intemporelle et non locale. Source de toute existence, de nos ressources, nos connaissances passées, présentes et à venir, son langage est subtil, mais toujours pertinent dans ses décisions et conseils. Simple et complexe à la fois, la Conscience s’exprime de façon holistique, multiforme et multidimensionnelle, touchant tous les niveaux de l’être.

Elle est créatrice et non créative, car créée autrement que par synthèse d’autres éléments, chaque part de nous et du monde en provient et la contient. Elle nous transcende, rayonnant de chacun de nous et nous reliant tous, tel le soleil et ses rayons. Toujours présente et active, sous sa plus haute densification qu’est la matière, elle fait et imprègne toute chose. Elle influence chaque moment de notre vie, de nos pensées et actes .La Conscience a besoin de notre corps en bonne marche, pour percevoir et réagira à ce qui se passe autour. Elle distribue ses ordres à tous les systèmes de notre corps et de l’esprit (conscient et inconscient). L’inconscient en gère le flux. Elle pousse à grandir, à s’améliorer à changer et évoluer. Elle est le « Moi le plus élevé ».

 

 

 

L’inconscient, fonctions et strates.

Notre inconscient est une sorte de « super ordinateur interne » extrêmement puissant, s’occupant autant du fonctionnement de notre corps que de nos apprentissages, et ce, même in utéro. Fruit de notre histoire de vie, Il nous est personnel et reflète nos blessures et apprentissages. Il gère notre mémoire et influence nos comportements physique, psychologique, il provoque des émotions que nous ressentons comme les nôtres.

 

Notre inconscient est réactif, il nous réencode dans le temps et dans l’espace. Il est capable de traiter énormément d’informations simultanées, tout en gérant un grand nombre de taches complexes comme les fonctions organiques. Il est toujours présent et observable à travers notre langage non verbal, réagissant toujours quelques dixièmes de seconde avant notre prise de conscience. Avec un âge mental d’un enfant de 6 ans, avec une compréhension et réaction émotionnelle en rapport. Il privilégiera en premier lieu la survie puis le plaisir et enfin la facilité. Son langage est symbolique et onirique, comme celui des enfants. Il va utiliser les sons, couleurs, sensations, pour s’exprimer. Seulement si un programme de cet ordinateur dysfonctionne, il ne peut être corrigé sans l’intervention de la personne. L’Hypnose Humaniste décrit l’inconscient « comme tout ce qui n’est pas encore conscient ».

 

L’Hypnose Humaniste retient les mêmes trois strates, déjà identifiées 500 ans avant JC par les philosophes grecs.

 

Strate 1  : Régulation et coordination des fonctions biologiques.

C’est le siège du cerveau reptilien gérant l’instinct de survie. Elle est à l’origine de la quasi-totalité de nos maux, pensées et actions. C’est de cette strate que nous viennent nos peurs, besoin de sécurité, notre agressivité, nos désirs de conquête et reproduction… Ce niveau 1 représente les soucis corporels ou liés à l’instinct de survie, son siège symbolique est le ventre. C’est également à ce niveau que se niche un archétype très puissant, et quelquefois saboteur : le critique intérieur.

Strate 2 : lieu de l’apprentissage et du ressenti.

Notre cerveau limbique gère nos ressources, savoir faire et apprentissage émotionnel. L’information entre et sort après avoir passé le filtre de l’Ego (inconscient + conscient). Symboliquement le lieu de notre corps représentant cette strate est la poitrine (plexus, respiration, cœur….) C’est le siège également de l’archétype de l’enfant intérieur et des loyautés familiales, héritées de nos parents.

Strate​ 3 : Raison et sagesse, domaine du néocortex.

C’est le mental, agissant froidement, protégé par notre éducation et notre logique. On pourrait le comparer à un décodeur résumant l’immensité des informations du monde réel pour nous les rendre utilisables et compréhensibles. Il nous permet de parler, écrire, raisonner. Il encode également notre ego, composé de nos valeurs ; croyances et base de notre personnalité. La tête est le lieu symbolique des maux liés à cette strate.

 

 

La matrice (Âme), les objets informationnels, le Soi idéal.

La Matrice : notre « Âme » est ce qui anime, qui donne vie. C'est un champ d'information densifiée qui existe autour de nous. Nous la retrouvons donc entre la Conscience et le corps, c'est l'espace intermédiaire, une zone de mélange entre l'Inconscient et la Conscience. Elle est notre Ego élargi, à la fois le rayonnement de notre inconscient et le lien avec la Conscience. Elle est notre forme humaine, notre enveloppe, « notre moule », chaque élément de la Création à donc une âme, elle est immortelle. La Matrice est faite d'information densifiée, si le corps était un CD de musique et la Conscience un musicien, l’Âme serait l'information gravée sur le CD, réagissant au rayon de la Conscience (le laser), l'expression du musicien. C'est la Conscience qui lui donne vie, elle apporte l'information pour que l’Âme existe, puis l’Âme nourrit l'inconscient et le corps. Au niveau de la Matrice nous retrouvons des Objets Informationnels...

Les objets Informationnels : Ce sont des blocs d'information cristallisée, l'Information s’agglomère par ressemblance dans la Matrice, ses Objets Informationnels sont des programmes autonomes qui régentent des fonctions physiques, émotionnelles ou mentales ainsi que familiales, sociales ou culturelles. Ils sont issus des activités de la Conscience. Les O.I. sont manipulables par la personne qui les a crée et ont besoin d’être alimentés pour exister, ils sont perçus consciemment sous forme symbolique. Tous ses O.I. sont donc présents dans la Matrice.

Le Soi Idéal se situe à la limite entre la Matrice et la Conscience, il nous fait ressentir ses sentiments de mal-être ou de désaccord. Le Soi Idéal est l'idée du meilleur de nous-mêmes possible, la zone entre la Conscience et la Matrice qui contient également notre mission de vie. Différent de notre Ego, qui est composé de nos manques et recherches liés à nos blessures.

 

Le conscient et son rôle.

Ordinairement connu comme notre seule perception de la vie, le conscient est la rencontre de l'Inconscient et le la Conscience. Le conscient qui se situe dans notre néo-cortex, gère les informations auxquelles il a accès. Il les analyse, les stocke, conceptualise et nous permet de passer à l'action consciemment. Il trouve des solutions en faisant des liens à partir d'éléments connus. Il peut se connecter sur 5 à 7 (+ ou -2) informations par seconde. Comparée aux capacités quasiment infinies de l'inconscient qui traite 20 milliards de milliards d'informations par seconde, cette capacité de travail semble infime. Pourtant, c'est cette capacité qui nous permet de sentir une douleur, c'est le conscient qui sait. Une fois qu'il sait, il n'y a plus de retour possible. Après avoir pris conscience d'un acte inconscient celui-ci devient un automate. C'est le conscient qui sait ce dont j'ai besoin, qui sait vers où je veux aller. C'est lui qui sait si je suis heureux, détendu ou en colère. Il va chercher la mélodie qui convient, celle qui sonne juste. C'est le conscient qui sait si je progresse ou pas, si j'évolue ou régresse. Il faut soigner et chérir le conscient car en fait, il est le trait d'union entre l'expérience et la pure conscience. En conscience augmentée, il est en interaction avec la matrice. Autant qu'elle crée la réalité, autant que la réalité conscientisée transforme la matrice. Le conscient est le moteur qui permet l'évolution du monde.

 

 

Utilisations thérapeutiques : exemples, outils, philosophie.

L'hypnose humaniste s'inscrit dans le courant de la psychothérapie. Elle soigne l'origine d'un problème et pas uniquement son symptôme. Grâce à une induction guidée, le patient atteint un état de conscience augmentée dans lequel il a accès à des informations sous forme de symboles. En travaillant sur ces symboles, il transforme l'empreinte éclairée par la Conscience, donc son expérience matérielle.

Les exemples de domaines d'application de l'hypnose humaniste sont vastes. Tous les problèmes d'ordre physique, psychique ou mental peuvent bénéficier d'une prise en charge en HH. En cas de maladie physique, de déséquilibre émotionnel ou de pathologie mentale, le bénéfice peut sous-entendre une meilleure acceptation du traitement sur tous les plans, un changement d'attitude, un lâcher prise, pas toujours une guérison des symptômes. En cela il est important que le patient continue son traitement médical. L'HH doit être considérée comme une démarche parallèle qui peut faciliter la guérison.

 

L’HH dispose d'un panel d'outils et de techniques qui permettent de combler la faille entre conscient et inconscient, ils  sont nombreux et variés. Ils ont comme point commun de ne pas faire revivre des situations traumatisantes au patient. Les changements sont immédiats puisque la matrice est de nature intemporelle. En utilisant les symboles (éléments clefs de l'Hypnose Humaniste) qui sont perçus en « État Augmenté de Conscience ». Les symboles sont de l'information et viennent de la Conscience.  Les symboles sont utilisés dans  les Thérapies Symboliques sous deux formes :

  •  La Thérapie Symbolique Simple : Ce que nous percevons est la réduction symbolique de notre cerveau des champs d'information qui forment la Conscience. A ce niveau de perception globale, votre esprit va cristalliser sous forme symbolique, la parcelle du flot d'information qui aura attiré votre attention, elle sera alors sous une forme utilisable. L'intervention en Thérapie Symbolique va rendre réel votre esprit, votre Intention.

  • La Thérapie Symbolique Avancée : C'est le même principe qu'en Thérapie Symbolique mais utilisé en psychothérapie, elle supprime son coté austère, technique et théorique ! Le cerveau classe les différentes mémoires en grandes catégories : le féminin, le masculin, l'enfant, le critique et le sage. D'autres catégories sont bien sur possible, mais avec déjà ces cinq on traite les principales facettes de notre inconscient. Ces catégories correspondent à un archétype.

Philosophiquement, l'HH place l'humanité dans un contexte central de l'univers. Elle lui attribue un rôle proactif, celui de transformer la matrice à travers son expérience et de transformer son expérience à travers les modifications de la matrice. Tout ceci est possible grâce au néo-cortex qui peut prendre conscience de 10 éléments au maximum par seconde. L'infiniment petit qui interagit avec l'infiniment grand. Nous sommes une goutte d'eau dans l'océan. De même nature que l'océan et qu'une goutte d'eau en même temps. Ainsi l'être humain permet à la conscience de faire l'expérience de sa matérialité et de son évolution.